Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

La dhimmitude de l'achevêque de Paris Mgr Vingt-Trois

La dhimmitude épiscopale de Mgr Vingt-Trois.

 

Nos lecteurs savent depuis longtemps l'orientation religieuse et idéologique de l'archevêque de Paris. Depuis la rédaction de son catéchisme alors qu'il était archevêque de Tours jusqu'à ses reculades avec LMPT et les femen à Notre Dame et à la Madeleine, il n'a cessé de sacrifier sur l'autel de la République. Il vient encore d'en donner deux exemples.

 

Evidemment nous n'appartenons pas à la catégorie des bisounours pétionnaires qui se satisfait de trois mots pour chanter les louanges de l'archevêque.

 Nous disons les faits. Et personne n'a jamais démenti nos informations. Sa position sur les événements qui ont ensanglanté Paris, doit être analysée sérieusement. Comme archevêque de Paris, c'est lui qui le dit, il a reçu des lettres du monde entier. Il importe donc que nous ...et le monde, sachions ce qu'il en est.

 

Une information capitale a fait l'objet d'une communication et d'un commentaire rapide non circonstancié sur un blog très connu : «ces événements ne sont pas représentatifs de la communauté musulmane. Ce n’est pas l’Islam »...  ».

 

Mgr Vingt-Trois aurait prononcé ces mots lors de son entretien sur KTO le 14 novembre 2015.

Après vérification nous pouvons donner les précisions suivantes.

Mgr Vingt Trois n’a pas prononcé les mots qui lui sont attribués.

 

Il rapporte qu’il a reçu un message d’un groupe de chrétiens belges qui avaient précisément une réunion et qui avaient invité un imam, « et l’imam a déclaré : nous ne sommes pas devant l’islam ».

Poussé par le journaliste qui lui demande si c’est important de le rappeler, Mgr Vingt- Trois répond : « Bien sûr, Bien sûr, Bien sûr ». Trois fois !

 

 

Cela n’est pas une surprise. Mgr Vingt-Trois est à l’unisson avec la quasi-totalité des évêques français, les Stenger et autres Lalanne ou Brunin ou Pontier ! Sans oublier la structure de dialogue avec l’Islam de la CEF.

Ils ont résolu de taire la nature de l’Islam criminel, assassin, massacreur depuis ses origines. Depuis 14 siècles, l’islam a ruiné des peuples entiers en Afrique et en Europe. Il a réduit en esclavages des millions d’êtres humains. (Pour ceux qui s’intéressent à la question il existe même un ouvrage sur la domination islamique en Corse !)

Ces évêques-là le savent et ne veulent rien dire. Ils se taisent comme n’importe quel homme politique.

Pasdamalgamme et çacestpaslislam !

 

 Ils sont entrés en dhimmitude  alors même que leurs frères évêques de Syrie et d’Irak leur crient de ne pas trahir ! Ces Héraults de la foi qui peuvent être massacrés ce soir ou demain, ont le courage de la vérité.

Chez nous, les grands muets mitrés se taisent honteux, heureux de plaire aux puissants !

 

Qui est menacé de mort aujourd’hui : l’abbé Pagès !

Qui enseigne la vérité de l’islam : madame  la professeur Urvoy et quelques autres !

 

 

Malheureusement, ce n’est pas tout. Et c’est d’autres paroles de Mgr Vingt-Trois qui vont nous donner la clé de cette lâcheté affichée à Notre Dame, le lundi 16 novembre!

 

Voici ce qu’a déclaré l’archevêque (texte officiel) devant le parterre des autorités de la République, les mêmes qui ont poursuivi les défenseurs de la vie, de la famille et du mariage !

« Les événements tragiques qui ont frappé notre pays ces jours-ci – et particulièrement Paris et Saint-Denis – plongent nos concitoyens dans l’effroi et la stupeur. Ils nous posent deux redoutables questions : en quoi notre mode de vie peut-il provoquer une agression aussi barbare ? A cette question, nous répondons volontiers par l’affirmation de notre attachement aux valeurs de la République, mais l’événement nous oblige à nous interroger sur le prix à payer pour cet attachement et à un examen de ces valeurs ». (Les paroles prononcées sont un peu différentes … « à peut-être examiner ce que nous mettons sous ce titre « valeurs de la République ».

 

Cet « attachement » nous a trouvé abasourdi et incrédule et puis nous avons attendu l’examen annoncé… en vain.

 

RIEN, nous avons même eu « la foi en une réelle transcendance de l’être humain » et au « respect indéfectible de la dignité de la personne humaine ». Comme si ces catégories n’étaient pas essentiellement liées à notre titre de créature et de racheté  par le sang du Christ: «  Deus qui humanae substantiae dignitatem mirabiliter  condidisti et mirabilius reformasti ».

 

Cet alignement sur les valeurs de la République étaient bien la seule tragédie de la célébration à Notre Dame.

 

On pourra comparer cette homélie avec la déclaration du maire de Troyes, François Baroin, président de l’Association des maires de France parue dans « L’Est Eclair », le 16 novembre, page 6 : « Ces gars de Daesh sont des fous furieux qui n’ont rien à voir avec l’islam. Ce sont des types qui prennent de la coke, qui sont avinés toute la journée, ils ont une organisation militaire…Ce sont des dingues, ce ne sont pas des fous de Dieu. Ils n’ont pas de Dieu ».

 

Dans la même page le sénateur Maire déclare faire vivre les valeurs de la République ! On doit s’attendre à tout car il va publier une étude sur la laïcité !

 

La double allégeance du cardinal archevêque de Paris à l’Islam et à la République est significative et sa rencontre avec les « périphéries » nous réserve des surprises !

 

Notre salut est dans le Nom du Seigneur, faut-il encore le confesser !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/11/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres