Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Le CCD m'attaque - suite - Note de situation au 13 mars 2012

Poursuivant notre enquête à travers la France, il apparaît que le tract diffusé par le CCFD - nous pouvons le dire maintenant - dans le diocèse de Bayonne, n’est pas connu pour l’instant, ailleurs.

La responsable qui a remplacé M.  Berujon  (pour la partie béarnaise du CCFD), lequel nous a affirmé que le tract avait été rédigé au siège du CCFD à Parisce qui nous apparaît comme le plus plausible compte tenu du style-, est Madame Fabienne Martinez.

Le tract a été donné en février, alors qu’elle était la présidente de CCFD Béarn. Son collègue, CCFD Pays basque, est injoignable. C’est dans son « secteur » que le tract a été donné. Nous répugnons à communiquer le nom de cette humble et dévouée militante qui ne savait pas ce qu’on lui faisait faire pendant que les responsables tiraient les ficelles dans la coulisse et l’anonymat le plus odieux.

Nous sommes amenés à nous interroger sur une manœuvre possible du CCFD-Paris.

En diffusant un tract anonyme dans le diocèse de Mgr Aillet, on souhaitait évidemment une réaction de sa part. Rares sont en effet les évêques qui peuvent éventuellement prendre leurs distances avec l’appareil CCFD- EPISCOPAT.

En faisant sournoisement savoir qu’il y a un méchant diffamateur insignifiant, on a subtilement donné à entendre que ces « diffamations » étaient sans importance et que par conséquent on pouvait continuer à accréditer le CCFD dans le diocèse de Bayonne. CQFD. Alors si on fait la quête à Bayonne … !

Affaire à suivre…La quête est prévue le 25 mars prochain.



13/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres