Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Présent, n° 6837 du 8 mai 2009, "La pénétration marxiste toujours d'actualité"

Présent, n° 6837 du 8 mai 2009

La pénétration marxiste toujours d'actualité

On n'en a pas fini avec la prétendue « théologie de la libération », qui dans les années quatre-vingt se manifesta par une bruyante agitation. Elle est moins indiscrète aujourd'hui, ou plus masquée, mais toujours solidement installée dans l'appareil sociologico-médiatique du catholicisme.

Un livre de Jean-Pierre Moreau, le nouveau directeur de la revue Permanences, vient réveiller notre vigilance. Edité par Atelier Fol'Fer (diffusion Serdif), il est intitulé Le Terrorisme pastoral, il a pour sous-titre : Résurgence de la théologie de la libération, il tourne principalement autour des réseaux et connivences, en Amérique latine, en France et à Rome, du très progressiste CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement), ouvertement et officiellement alimenté par des quêtes, dans les paroisses, sous le patronage de l'épiscopat, au nom de la charité chrétienne, et au profit d'un engagement idéologique tout à fait militant.

Le livre de Jean-Pierre Moreau est tout le contraire d'un jardin à la française. On y avance de buissons en fondrières, d'ornières en souterrains, il lui manque une mise en forme. C'est peut-être la matière qui le veut, une matière fourmillante, où l'on voit que la pénétration marxiste-léniniste, installée dans l'Eglise par la Révolution française de 1943-1946, a conservé son efficacité et la plupart de ses positions. Le CCFD demeure aussi puissant que le montrait en 1987 Pierre Debray dans son livre Détournement de la charité.

Avec des précisions et détails qui n'étaient pas connus (ou qui m'avaient échappé à l'époque), l'épisode du cardinal Decourtray passant en jugement devant un tribunal révolutionnaire de l'Action catholique et condamné à se dédire publiquement (pages 165 et suivantes de Jean-Pierre Moreau) constitue l'exemple-type de ce qui se produit à quasiment tous les niveaux un terrorisme « pastoral » s'exerçant jusque sur des évêques.

Cela m'a remis en mémoire une récente information parue dans La Croix du 2 décembre 2008. Je l'avais mise de côté, je l'ai retrouvée. Elle rapportait une étrange déclaration :

« Comme toute théologie, la théologie de la libération a besoin d'années pour mûrir. C'est dommage qu'on ne lui ait pas donné un vote de confiance (sic) et que très vite on lui ait coupé les ailes avant qu'elle ne puisse apprendre à voler. Il faut lui donner du temps. »

Cette manière de considérer la théologie en général, et la théologie de la libération en particulier, est en effet fort étrange. Mais le plus étrange en est l'auteur : le Général des Jésuites, pas moins, le P. Adolfo Nicolas. Oui, on en est toujours là.

Signalons au passage que, malgré les réprimandes de Jean-Paul II, la théologie (marxiste) de la libération, apparue en Amérique latine, n'eut point les ailes coupées, et certainement pas les plumes. La meilleure référence sur le contexte intellectuel de toute l'affaire dans les années quatre-vingt est l'Instruction du 23 mars 1986, sur laquelle, plutôt que d'y revenir en détail, je me contenterai de rappeler qu'elle a fait l'objet du premier chapitre de mon livre La révolution copernicienne dans l'Eglise.

Il va de soi que la plupart des personnes concernées ignorent tout du marxisme, bien que les « théologiens de la libération » s'en soient explicitement réclamés. Toutefois, le Général des Jésuites et ses semblables du même niveau ignorent-ils vraiment ?

Le postulat menteur, qui sert trop facilement d'excuse, est de croire que l'on se tient à l'écart de la philosophie marxiste, et qu'on utilise seulement ses méthodes d'analyse sociologique. Comme si sa philosophie n'était pas tout entière dans ses méthodes. Le marxisme tout entier est dans sa praxis. Quand on entre dans Marx, fût-ce par une supposée petite porte, on chemine forcément avec Lénine, et l'on se retrouve sous un Staline ou sous un Mao.

Jean Madiran



01/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres