Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Présent, n° 6884 du samedi 18 juillet 2009, "Jean-Pierre Moreau : Le Terrorisme pastoral"

Présent, n° 6884 du samedi 18 juillet 2009

Jean-Pierre Moreau : Le Terrorisme pastoral, Résurgence de la théologie de la libération

Jean Madiran, qui se trouve être le dédicataire de cet ouvrage nous en a déjà dit tout l'intérêt. Et l'actualité. Car il y en aura peut-être pour se dire que cette histoire de la théologie de la libération, qui fit scandale dans les années 1980, est désormais loin derrière nous. Ils auront tort. Et le sous titre même de Terrorisme pastoral le dit (nous avons même envie d'écrire : le crie) : « Résurgence de la théologie de la libération ».

Les années 1980, en effet, et très exactement 1985 avec un article d'un certain Guillaume Maury qui allait mettre le feu aux poudres. Plus d'un quart de siècle plus tard, Guillaume Maury, auteur à l'époque de L'Église et la subversion remonte en ligne. Et sous son vrai nom : Jean-Pierre Moreau. Il explique :

– Mon intention initiale n'était pas d'écrire un livre mais de présenter à quelques amis les conclusions d'une brève enquête sur la résurgence de la théologie de la libération à travers les textes et les faits incontestables dont j'avais connaissance. Et puis...

Et puis, la matière est devenue si abondante et si complexe – Le Terrorisme pastoral n'est pas un ouvrage qui se lit sur une jambe –, que la « brève enquête » est devenue un livre qui rend compte d'une entreprise de subversion intercontinentale.

Les faits – il faut parfois se pincer pour y croire, même si on da plus aucune illusion sur une certaine Église – rapportés là montrent qu'on est loin, très loin, d'en avoir fini avec l'alliance contre nature de la religion catholique et de la Révolution. Citons encore Jean-Pierre Moreau :

"– L'idéologie d'une myriade d'ONG, d'associations et de collectifs en tout genre, a pénétré jusqu'au coeur de la structure de l'Eglise catholique en France et elle a dénaturé l'élément constitutif essentiel, qui est l'amour du prochain, en lui substituant la construction d'un nouvel ordre mondial utopique dans lequel se résoudraient les contradictions du capitalisme libéral, source de tous les maux et injustices de la planète."

Auteur d'un article enthousiaste sur Le Terrorisme pastoral dans L'Homme nouveau, FrançoisFoucart écrit : « Oui, les 15 000 bénévoles du CCFD sont de braves gens, généreux. Mais ils sont désinformés : ils ignorent qu'une manipulation idéologique de la religion, le retour obstiné d'une certaine théologie de la libération, sont catalyseurs de tensions et même de violence dans le tiers-monde (...). On verra [dans ce livre] que les évêques français ne veulent pas se convertir la vérité. Le dossier, pourtant, est là, à nouveau. »

Et quel dossier ! Il n'y a pas une seule des accusations de Jean-Pierre Moreau qui ne soit etayée par des textes, des documents, des citations irréfutables. Aucune excuse, dès lors, pour ces « braves gens généreux » – et ces évêques – qui continueraient, genre perseverare diabolicum...

Alain Sanders



01/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres