Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

TROUBLES DANS L'EGLISE

 

TROUBLES DANS L'EGLISE

 

 

 

 

Le Président de la Conférence épiscopale allemande, Robert Zollitsch, a déclaré : « Le Christ n'est pas mort pour les péchés des hommes mais par solidarité avec les pauvres » (Lifesitenews 22 août 2017)... déclaration conforme à la théologie du peuple !

 

Après le vote de l'avortement au Chili, le cardinal émérite de Santiago, Jorge Medina Estevez, a déclaré que ceux qui avaient voté en faveur de cette loi ne pouvaient recevoir les sacrements sans une repentance publique. Le jésuite Felipe Barrios l'a accusé de « terrorisme pastoral ». (Life sitenews, 22 août 2017). Aucune surprise, car je rappelle que ce sont les jésuites qui ont permis l'arrivée d'Allende au pouvoir. Le titre de ce blog m'a été suggéré il y a bientôt dix ans par une personne à qui je racontais les malfaisances du CCFD et la complicité et du silence de l'épiscopat français.

Les temps ont bien changé ! Un prêtre accuse un cardinal qui enseigne la foi catholique !

 

Le confident et complice du pape depuis 2007, l'archevêque Victor Manuel Fernandez, auteur en son temps d'un livre sur L'art du baiser, révèle que le pape a donné de façon discrète la communion à des personnes adultères. (Lifesitenews 21 août 2017).

 

L'Eglise va très mal et comme nous l'avons écrit en réponse à « Pétaudière au Vatican », le 7 de ce mois ce n'est pas l'anarchie mais la volonté affirmée de changer l'Eglise.

 

Aussi nous avons été très surpris de lire sur INFOCATHO, le 22 août, un article du père Simon Noël OSB, pour les fidèles qui seraient troublés.

 

Il invite à ne pas tomber dans les pièges de l'extrémisme. Pour l'affaire de l'Ordre de Malte et des Franciscains de l'Immaculée, l'attitude autoritaire du pape peut soulever de légitimes inquiétudes ... mais le fond de la question n'est pas connu. « Je crains que certains, ayant des préjugés au départ contre le pontife n'aillent un peu vite en besogne ».

 

Pour l'affaire des relations avec la Chine, le pape a été mal conseillé.

 

Pour les textes et les nouvelles dispositions liturgiques : «  L'unité du rite romain céderait la place à une certaine diversité ».

 

Il craint que la décentralisation et la réforme de la Curie soit une illusion qui ne « résoudra rien ».

 

Pour Amoris Laetitia, il déclare le pape « laisse pour l'instant poursuivre le débat », (CE QUI EST FAUX.)

Il ajoute « mais là-dessus aussi, je veux lui laisser le bénéfice du doute ».

 

Il est catégorique : « Le Saint Père n'a donc en rien transigé avec la doctrine de l'Eglise ».

 

Fermez le ban ! Le contenu des dubia est passé sous silence !

 

Quant à l'immigration et l'écologie, le pape n'est pas infaillible, et « La venue de musulmans dans nos pays en a amené certains à découvrir la foi chrétienne et à faire le pas de la conversion. »

 

Ces propos sont accompagnés de références à des articles pour plus d'informations ?

 

Le père Simon Noël donne accroire que l'Eglise en a vu d'autres et rapporte cette crise à des soubresaults que d'autres époques ont connus. Et il ne s'interroge JAMAIS sur les causes, sur les origines de ce tohu-bohu. Ce qui n'est pas notre façon de travailler. La prudence, pour calmer les troubles, ne consiste pas à administrer des placebos. Les terribles jours qui nous attendent nous départageront.

 

 

 



24/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres