Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Le CCFD soutient des associations pro-avortement au Mexique 3

Avant d’aborder ce troisième chapitre concernant le Mexique, il nous faut donner des informations sur l’avancée de notre et votre enquête.

Oui, votre, car nous avons franchi une porte grâce au relai qui a été pris par nos amis de langue espagnole en Espagne et en Amérique du Sud. Vous trouverez les trois sites dans la rubrique presse de ce blog.

Et d’abord une nouvelle qui va réjouir nos amis de LifeSiteNews parce qu’elle conforte définitivement la dénonciation qu’ils ont faite de l’agence canadienne CCODP (D&P).

En effet, D&P, finance et a financé INDESO MUJER qui à l’égal du CCFD participe à l’assassinat des petits argentins à naître. Le logo des bailleurs de fonds  s’accompagne de ces remerciements «  financiaron a lo largo de los años », ils ont financé tout au long des années… Il ne faut pas oublier que c’est l’intervention de LifeSiteNews contre D&P qui a provoqué la réaction de Lesley Ann KNIGHT en faveur de D&P et la chute de celle-ci à la tête de Caritas Internationalis.

Mais une autre confirmation a vu le jour, en plus de la vérification de ce que nous avons dit à propos de INDESO MUJER. Une autre agence catholique elle aussi labellisée et membre de Caritas Internationalis, finance INDESO MUJER. Il s’agit de TROCAIRE, agence irlandaise ! Elle aussi figure parmi les donateurs de INDESO MUJER.

Comme l’écrit « ArgentinosAlerta ». : «  C’est une honte que les évêques français financent des groupes avorteurs grâce au CCFD. »

Peut-on dire « les évêques français » ? Il semble malheureusement que la réponse ne fasse pas de doute. Ils ont une notion de la collégialité qui confine à l’aveuglement des moutons de Panurge.

Lorsqu’en 1985 ils ont été déboutés lors du procès qu’ils m’ont intenté, ils ont persisté à dire que le CCFD gardait toute leur confiance et celui-ci  aujourd’hui  facilite le  crime d’avortement sans qu’ aucun d’entre eux n’ait bougé.

Lorsque le Primat des Gaules, le Cardinal archevêque de Lyon, Albert Decourtray,  a été attaqué de façon ignoble par les catholico-marxistes, le 14 février 1990, pas un évêque français ne s’est porté à son secours ! (voir Le terrorisme Pastoral pages 165 et suivantes).

Il n’en est pas de même au Canada et aux Etats Unis où des prélats courageux ont suspendu la quête des agences pro avortement.

Nous allons voir si en France il va s’en trouver UN !

Un lecteur de Infocatolica.com écrit : « Je ne crois pas possible que pour quelle que raison que ce soit, Mgr Barbarin Cardinal Primat de l’Eglise de France ne puisse avoir connaissance de cela… C’est un homme de Dieu… Je lui envoie immédiatement l’information ».

Merci beaucoup pour ce soucis d’informer nos évêques.

Le cardinal  Philippe Barbarin a rencontré le 22 septembre 2009 le Président du CCFD Guy Aurenche pour un débat public. Sans doute le Cardinal n’était au courant de rien. En tous cas il y a eu une brève passe d’armes. En réalité le Cardinal a  offert une tribune à Guy Aurenche et le Cardinal ne savait pas à qui il avait à faire.

Dans un entretien accordé à « L’homme Nouveau » (n° 1448, 20juin 2009, page 3), le Cardinal déclarait : « Il faut d’abord écouter l’autre pour mieux le connaître, puis trouver un chemin qui nous permettra de le rejoindre en profondeur ».

Pour nous il est clair  que le Cardinal n’a pas appliqué le principe de précaution avec son interlocuteur ou qu’il a renoncé à un affrontement certain pour des raisons que nous ignorons. Grâce à vous, cher lecteur du Pérou, le cardinal est informé. Attendons.



06/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres