Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Lettre de Lucrecia REGO DE PLANAS au pape François

Lettre de Lucrecia Rego de Planas au Pape François

 

 

 

Nous venons de prendre connaissance de cette lettre qui date du 13 septembre 2013. Elle est parue peu de temps après sur un site proche de la FSSPX argentine.

Cette lettre est longue nous n'en donnerons en traduction que quelques passages. Ils aideront à comprendre qui est le pape.

 

L'auteur de cette lettre est une Mexicaine mère de neuf enfants. Elle a été à la tête d'une chaîne de TV catholique au Mexique. A ce titre elle a parcouru le continent latino -américain et suivi maintes réunions au cours desquelles elle a croisé l'archevêque de Buenos Aires au point que celui lui a demandé de le tutoyer. A quoi elle a répondu : « En aucune façon, Monsieur le cardinal ! Que Dieu me garde de tutoyer un prince de l'Eglise de la Terre ».

 

Elle rappelle cela car la lettre tutoie le pape François parce qu'il est « le Pape, mon Pape, le doux Christ en terre, en qui j'ai confiance pour qu'il me dirige et parce que j'ai besoin de ses conseils »

 

«  Quand je t'ai connu, pour la première fois, étant le cardinal Bergoglio, et durant une de ces réunions conviviales, un fait a attiré mon attention qui m'a déconcertée parce que tu ne faisais pas les choses comme les autre cardinaux et évêques. Pour prendre un exemple, tu étais l'unique à ne pas faire la genuflexion devant le Saint Sacrement, ni pendant la Consécration.

Si tous les évêques se présentaient en soutane filtée ou non, parce que c'était la règle pour ces réunions, tu te présentais en simple costume avec un col blanc. Si tous s’asseyaient aux places qui étaient réservées pour les cardinaux et les évêques tu laissais vide le siège du cardinal Bergoglio et tu allais t’asseoir derrière en disant que « Là, je suis bien et je me sens à l’aise ». Si les autres arrivaient en voiture correspondant à la dignité d’évêque, toi tu arrivais bien après les autres, surchargé de travail et empressé, racontant à voix haute tes rencontres dans les transports publics que tu avais choisi de prendre pour venir à la réunion.

 

En voyant cela, je me disais intérieurement, « Quelle honte ! ».

Ouf…Quelle arrogance d’attirer ainsi l’attention ! Pourquoi s’il s’agit d’une vraie humilité et de discrétion, n’aurait-il pas été mieux de faire comme les autres évêques pour passer inaperçu ?

 

Mes amis argentins qui assistaient aussi à ces réunions, remarquaient quelques-unes de mes déconvenues. Ils me disaient

«  Non, tu n’es pas la seule. Nous sommes toujours déconcertés, mais nous savons qu’il a les idées claires et dans ses discours élaborés, il montre des convictions et des certitudes fidèles au Magistère et à la Tradition de l’Eglise ; c’est un vaillant défenseur de droite doctrine. Mais…en regardant de près, il aime être d’accord avec tout le monde, et être bien avec tous ; ainsi il peut un jour tenir un discours à la TV contre l’avortement et le jour suivant , à la même TV apparaître bénissant les féministes pro-avortement sur la place de Mai ; il peut tenir un magnifique discours contre les francs-maçons et une heure après dîner et trinquer avec eux au Rotary-Club. » (

 

L’archevêque est membre du Rotary de Buenos Aires depuis 1999 et la Grande Loge d’Argentine des Maçons libres et acceptés fondée en 1857 lui a adressé ses félicitations pour son élection au pontificat le 13 mars 2013. L’archevêque s’est mis à genoux pour recevoir la bénédiction des protestants – voir le site ci-dessous à la minute 2’59

https://www.youtube.com/watch?v=SKAckrYENtY

 

 

à suivre

 



13/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres