Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Pascal Wintzer, archevêque es culture !

Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, spécialiste es culture !

 

 

L’archevêque a donné un article à La Croix le lundi 9 octobre 2017 : « Un pape bien déroutant ».

 

Il a obtenu une maîtrise en théologie dogmatique à l'Institut catholique après son séminaire ; aujourd'hui il figure dans la commission écologie-environnement patronnée par Mgr Stenger, évêque de Troyes.

 

Mgr Wintzer a été nommé le premier responsable de l’ « Observatoire Foi et culture » en 2006. Cet Observatoire qui comporte une dizaine de personnes, travaille aujourd’hui sous la direction de Mgr Hubert Herbreteau. Mais il agit sous la responsabilité de la commission doctrinale, présidée par Mgr. Moulins-Beaufort. Il remet chaque semaine une fiche destinée à tous les évêques.

 P.W. est tout ébaubi répétant par deux fois que depuis deux mille ans les papes sont européens et de culture européenne.

 

Evidemment c'est faux, puisqu'il y a eu des Syriens et des Africains (Afrique du Nord). Ce que l'on peut dire c'est qu'ils étaient de culture romaine y compris les grecs devenus papes !

 

Rien d'étonnant pour des successeurs de Pierre, évêque de Rome !

 

Ils étaient tous des serviteurs de l'Eglise, de l'Ecriture et de la Tradition.

 

Avec l'invasion de l'Afrique du Nord par les Wisigoths et plus tard par les musulmans (le dernier diocèse disparaît peu après l'an mille), cette source est tarie. De même après le grand schisme de Constantinople.

 

L’emploi par l’archevêque de « européen » et de « culture européenne » n’est pas innocent. Il sert à nourrir une dialectique infâme pour humilier l’arrogance d’une Chrétienté qui lui est insupportable.

 

Y a-t-il à cette date une culture européenne ? Evidemment NON. Il y a une culture catholique et romaine: unité de foi, de culte, d’une Eglise hiérarchique qui traverse les siècles lorsque  les royaumes et les empires chrétiens, avec leur culture propre, s'effondrent.

 

La niaiserie et l'ignorance de l'archevêque lui font écrire : « Jusqu'à François, nous n'avions pas mesuré que la manière d'annoncer la foi était conditionnée par une culture particulière, parce que cette culture, c'est la nôtre ».

 

La culture de l'Eglise latino-américaine est d'origine espagnole et portugaise. On cherche aujourd'hui par tous les moyens à lui incorporer des « indigénismes ». Voir notre article : A quel contexte se rattache la réforme liturgique.

 

Ce pauvre archevêque veut au nom de la  dictature de la culture européiste , justifier les changements dont nous sommes témoins. «  Le pape nous fait mesurer que l'universalité n'est pas la simple extension au monde entier des us et coutumes du Vieux Continent, ces us et coutumes fussent-ils chrétiens ».

 

« ..il ne s'agit plus seulement d'adapter des modalités européennes de vie à d'autres contextes culturels, il s'agit de percevoir que l'Evangile n'est pas une possession européenne...Il s'agit de recevoir, à notre tour, ce que d'autres peuples vivent d'un Evangile qui leur est directement adressé, l'Esprit saint (minuscule dans le texte) pouvant leur parler sans passer par notre truchement ».

 

On regrette que la culture de l'archevêque ne lui permette pas de donner des exemples d'un Esprit -Saint spécifiquement latino-américain auxquels nous devrions nous ranger, pauvres européens que nous sommes.

 

Derrière cette phraséologie se cache une authentique propagande qui vise à nous faire prendre les monstruosités du pontificat actuel pour un souffle divin venu du SUD.

 

TOUTES, je dis bien TOUTES les chimères, la fausse théologie, la fausse miséricorde, la charité planétaire, le recours au Peuple en toute occasion, tout cela c'est l'Europe de la révolte contre l’Eglise et la Tradition.

 

L'Europe du modernisme, du relativisme, de l'utopie millénariste que le pape a reçu de ses professeurs tous passés par l'Allemagne. Le pape François ne baigne pas dans la culture latino-américaine, il baigne dans la théologie inspirée par Krause, Blondel, le jésuite Scannone, le jésuite Karl Rahner et tous les fossoyeurs tels que le dominicain Gutierrez, et le franciscain Boff. Ce sont eux qui ont définitivement jeté aux orties la culture chrétienne au bénéfice de tous les délires socio-politico-religieux venus d’Europe !

 

Ce que nous recevons du SUD c’est la pire instrumentalisation de la révolution dans l’Eglise repeinte aux couleurs du tiers-monde libérationniste. Cette « culture » est d’une perversité abominable nous en voyons les effets tous les jours.

 

On comprendra pourquoi la voix de l'archevêque Wintzer résonne comme le glas de l'intelligence catholique en France ! Car à ce jour AUCUN évêque en France n’a rien vu, rien lu. Pire ! Ils se taisent TOUS !

 

La réalité est simple. Les évêques sont choisis après un tri sélectif qui élimine ceux qui pourraient avoir une pensée libre, avoir une formation réelle en théologie et en philosophie thomistes. Après cette sélection ils sont formatés chaque semaine par des Wintzer et des Herbreteaux spécialistes en foi et culture !

 

La meilleure preuve : lisez la dernière lettre que le président de la conférence nationale épiscopale a adressée au Ministre de l’Intérieur ! Il est élu par une centaine d’éteignoir de la foi ! La biographie officielle de Mgr George Pontier mentionne qu’il a suivi des études mais n’a reçu aucun diplôme !

 

La devise de Mgr de Poitiers est : « N'éteignez pas l'Esprit ».

 

Le pape, fidèle à cette culture qui avance masquée, « larvatus prodeo », vient déclarer au vingt-cinquième anniversaire de la Constitution Apostolique « Fidei depositum ». « On ne saurait conserver la doctrine sans la faire évoluer ni la lier à une lecture rigide et immuable, sans humilier l'action de L'Esprit Saint ». (12 octobre 2017).

 

L’épiscopat français n’a pas humilié l’Esprit- Saint ! Ce n’est pas rassurant !

 

 



16/10/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres