Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Conclusion provisoire -2 - Le pape François chef visible d'un réseau qui l'est moins


Conclusion provisoire – 2 - Le pape François chef visible d'un réseau qui l’est moins
 !

 

 

 

A la fin de l'article que nous avons publié le 5 avril dernier nous annoncions :

La nouvelle Eglise, le nouveau pape, ses nouvelles fonctions, le nouveau gouvernement.

 

Les événements et la Semaine Pascale ont différé cette suite : la voici.

 

Nous avions lu le livre de Emilce Cuda et nous avions découvert un vaste réseau auquel appartenait cette théologienne  et le recteur de l'Institut catholique de Paris, Philippe Bordeyne. Tout cela sous le contrôle des jésuites. Mais nos premières informations étaient très en dessous de la vérité.

Le réseau

Nous employons ce mot « réseau » parce c’est ainsi qu’il se désigne.

Le 17 mars 2016, le pape a reçu une délégation du réseau de  théologiens du  CTEWC (Catholic Theological Ethics in the World Church). Ce réseau très actif et très méconnu au plan mondial, est un des organes de gouvernement du pape, avec la Compagnie de Jésus dont il émane.

 

A cette occasion, le fondateur, Jim Keenan, S.J.,  est interrogé à Rome lors de cette rencontre avec le pape.

Le journaliste ne se trompe pas et lui fait remarquer  qu’ils ont été reçu par le pape en personne plus de cinquante minutes, par des cardinaux ainsi que dans plusieurs Congrégations (six) :

"Est-ce une reconnaissance explicite du réseau que vous avez fondé ?" demande le journaliste. Jim Keenan répond que le réseau à  quatorze ans  et qu’il est présent dans quatre-vingt pays. Selon le biographe du pape Austen Ivereigh qui interroge, lui, Emilce Cuda ,  ils sont 1500. Ils ont tenu des réunions internationales  à Trente, Padoue, Manille, Bangalore, Berlin, Cracovie, Bogota et Nairobi. La prochaine réunion aura lieu à Sarajevo en 2018, ville très intéressante puisqu’à majorité musulmane.

 

De l’aveu de Keenan les membres du réseau «  sont capables de discuter sur la diversité sans tomber dans la polarisation. Nous construisons notre unité sur cette capacité de discuter, et non pas sur un consensus uniforme ». Il s’agit là d’une pratique pontificale par excellence que souligne Keenan : «  Sa sainteté aussi nous a parlé de l’unité véritable, qui ne se trouve pas dans l’uniformité mais dans la diversité, qui prend en compte le contexte sans perdre de vue ce que nous avons en commun. Unité dans la diversité. Ce fut le thème récurrent de notre conversation ».

L’occasion du dernier synode est une illustration grandeur nature du fonctionnement du réseau et de son efficacité à reproduire l’idéologie pontificale. Keenan poursuit :

 

« Par exemple, pour aborder les questions sur le mariage et le divorce présentées au Synode. Les membres les ont discutées pendant deux ans. Et après Amoris Laetita, on a attendu que les églises locales la travaillent et la reçoivent que les couples l’intériorisent de façon que, au-delà de la réflexion en conscience, ils apportent leur expérience à l’Eglise. Le pape respecte la manière selon laquelle fonctionne l’illumination morale (El papa respeta la manera en la que fonciona la iluminacion moral), à travers les perceptions partagées, la confiance mutuelle, l’honnêteté totale et l’attention à nos traditions et aux Ecritures ».

Pour autant l’aspect moral est un repère pour le pape, mais la forme selon laquelle il le perçoit,  est très suggestive  pour beaucoup d’entre nous qui travaillons dans le domaine de l’éthique. Dans notre réseau il y a des centaines de moralistes qui réfléchissent et écrivent sur la manière de procéder ».

 

L’interprétation de Amoris laetitia n’est pas une "intrusion dans les alcôves". « Mais bien une invitation à repenser notre accès au sacrement. »

« Nous voyons chaque fois davantage que le travail sur l’éthique sexuel et le mariage est fait par des laïcs mariés, pas des prêtres » ; (Keenan cite quatre auteurs dont nous avons vérifié l’engagement  dans les thèses les plus radicales.)  Ce qu’ils écrivent est plus exhaustif, plus profond et plus significatif que ce que nous avons vu écrit dans le passé par des moralistes ecclésiastiques. »

Nous avons besoin d’une Eglise ouverte aux jeunes, plus accueillante. « Dans ce moment de confusion le pape construit une Eglise comme un phare dans les ténèbres ».

Pour nous éclairer plus encore sur le réseau, Keenan insiste : «  Nous n’avons pas besoin de leaders indépendants, mais de leaders qui savent travailler en réseau, travailler en équipe et à inviter les autres à saisir les grades occasions qu’il y a actuellement pour répondre à la crise. Ce n’est pas le moment…de l’homme mythique solitaire ; c’est le moment pour un leadership solidaire. »

On voit la teneur des propos du fondateur de CTEWC. Le réseau fonctionne depuis plus de dix ans. Il est une extension de la Compagnie de Jésus dans tous les milieux universitaires catholiques ou non. A travers quelques articles et le dernier livre de Emilce CUDA, responsable régionale de CTEWC, nous allons mieux découvrir ce réseau et les objectifs du pape. Précisons que les titres de la production écrite de Emilce CUDA remplissent plus de cinquante pages. Celles que nous avons lues se retrouvent dans son dernier livre qui est une reprise de tout ce qu’elle a publié antérieurement.

 

EMILCE CUDA

Elle est célébrée sans nuance par tous ceux qui la présentent et elle-même ponctue ses textes pour faire remarquer son avis personnel et ses jugements.  Elle est l’archétype de la femme théologienne et elle raconte volontiers les difficultés qu’elle a eues pour entrer dans le monde clérical de la théologie. Elle est un pur produit du réseau et un de ses agents les plus actifs ; elle a la confiance de tous les principaux acteurs à commencer par celui que nous rencontrons à tous les confluents, Juan Carlos Scannone.

 

Elle entre dans le grand courant du GRAND REFORMATEUR (pape François), en 1985. Après ses classes en Argentine à la UCA ( latin , grec, italien allemand français, anglais), elle suit avec avidité les analyses d’un autre argentin, ancien péroniste progressiste installé en Angleterre, Ernesto Laclau. C’est un gramscien qui comme son inspirateur veut sortir la lutte des classes de l’ornière et considère que le peuple est la source du pouvoir hors de la dialectique hégélienne. Le peuple est en lui-même la force historique qui change le monde, d’où le « nouveau populisme ». Il inspire Podemos et Syriza. Il reçoit les louanges de Médiapart et du Monde.

Toutes les études et analyses de Emilce Cuda sont empreintes de cette idéologie. Parallèlement elle participe en Argentine d’abord, puis dans toute l’Amérique latine et aux Etats-Unis, à tous les courants libérationnistes. Elle disserte sur la démocratie et le catholicisme aux Etats Unis ; elle est de tous les congrès, notamment le Premier Congrès des théologiennes allemandes et latino-américaines en 2008 dont les actes sont publiés par la revue jésuite, STROMATA ; au Congrès Continental de théologie au Brésil où elle expose un sujet sur lequel nous reviendrons : « L’exode du travailleur comme pratique mystique », qui est une des sources d’inspiration du pape François.

 

Plus récemment elle a signé la « Déclaration de Boston » qui est, selon nous, après le « Pacte de catacombes » de 1965,  la « Déclaration des évêques du Tiers-Monde de 1967 », la charte de la nouvelle église voulue par le pape François.

 

Il est regrettable qu’aucun informateur catholique n’ait mentionné cette étape capitale dans la gigantesque bataille que connaît l’Eglise catholique. Boston est le centre des jésuites américains « engagés », celui de Keenan et du CTEWC. Cette déclaration a été rédigée et signée lors de la Première rencontre ibérico-américaine de théologie qui s’est tenue du 6 au 10 février 2017 au Boston College des jésuites. Cette rencontre a été encouragée et promue par le général des jésuites, Abacal.

 

On ne peut pas comprendre l’importance de cette déclaration si on oublie la prétention argentine, latino américaine et jésuite  de promouvoir la nouvelle Eglise dont le monde à besoin.

 

 

EMILCE CUDA

 

emilce cuda.jpg



01/05/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres