Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

La réponse de Mgr Bernard Housset

En cette ultime semaine du pontificat de Benoît XVI et dans l’attente du prochain conclave, l’Eglise continue et nous avons à cœur de persévérer car notre travail de transparence sur le CCFD répond à l’un de ses derniers Motu proprio « De Caritate Ministranda »

Nos ennemis ne désarment pas et nous ne baissons pas la garde même quand nos affections nous conduisent à une légitime et filiale émotion.

Nous avons publié successivement deux articles, « Le CCFD a-t-il toujours la confiance de l’épiscopat, et Lettre ouverte à Mgr Bernard Housset (avec accusé de réception) que l’on trouvera dans la listes des articles sur le CCFD que nous avons regroupés dans un blog précédent

Nous avions en effet découvert que au moins une association financée par le CCFD en Argentine outre des activités pro-avortement soutenait les manifestations « le mariage pour tous, el matrimonio igualitario ». Nous avons donné les références et dans la lettre à Mgr Housset nous avons ajouté des détails précis sur les féministes argentines et même le surnom de « MIMI » donné la partenaire privilégiée du CCFD. Selon nous le doute sur les activités réelles de  INDESO MUJER ne peut être permis.

Devant ces évidences nous avons cru de notre devoir d’informer le représentant de l’épiscopat, accompagnateur du CCFD. On verra que cette lettre n’avait rien d’une provocation. C’était une information qui aurait dû interpeller l’évêque. Nous étions en pleine illusion.

Voici la réponse de Mgr Housset. Notre lettre est datée du 12 novembre, le lendemain de la publication du motu proprio de Benoît XVI sur les œuvres de  charité dans l’Eglise, que l’on trouvera sur ce blog sous le titre Le cadeau de Noël de Benoît XVI.

Cette réponse de l’évêque en charge du CCFD pour le compte de l’épiscopat est intéressante à plusieurs titres.

Elle émane de celui qui connaît les projets du CCFD. Depuis 1988 il est, si je puis dire, dans le circuit  caritatif de l’Eglise de France, il était lors secrétaire de l’épiscopat pour l’apostolat des laïcs. Il a signé la séparation amiable du CCFD et du Secours catholique à une époque ou celui-ci résistait encore à son absorption par le CCFD.

 

Mgr Housset  du haut de son expérience ne répond pas aux lettres ouvertes car elles ne conduisent pas au dialogue. Ainsi, la vertu du dialogue l’emportant sur toutes les autres, l’évêque ne saurait se compromettre en donnant  une réponse  qui ferait cascader sa vertu !

Evidemment nous ne sommes pas dupes de cette fin de non recevoir !

Ni Michel de Saint-Pierre, ni Jean Madiran n’ont jamais eu droit à une réponse alors nous, le dernier arrivé, nous ne pouvons espérer un traitement de faveur. Cinquante ans de mépris ça ne se guérit pas facilement.

Par cette lettre Mgr Housset signe son appartenance au noyau dirigeant   de l’épiscopat. Il est un rouage essentiel de l’appareil épiscopalo-médiatique.

Il pratique d’une manière exemplaire le totalitarisme pastoral.

Le CCFD grâce à ses finances, son réseau recruté dans tous les mouvements « catholiques »,et son idéologie en parfaite adéquation avec le noyau dirigeant, est l’appareil principal qui contrôle le catholicisme en France.

Comme dans tout régime totalitaire cet appareil ne communique jamais avec le peuple sinon sur des schémas de propagande. La  défense d’entrer est valable aussi pour les 15 000 bénévoles qui ne connaissent pas la réalité véritable des projets et encore moins les sommes qui leur sont affectées.

Les évêques n’en savent rien non plus ! Et cependant ils ne cessent de recommander ce qu’ils ne connaissent pas.

 N’oublions pas que nous vivons dans une église ouverte et que tous peuvent faire entendre leur voix : les musulmans, les homosexuels que l’on se garde d’offenser et qui sont accueillis en frères, les socialistes, les francs-maçons, etc… tous…sauf une certaine catégorie de fidèles qui met la vertu du dialogue en danger par ses questions.

Venant de Mgr Housset cette attitude n’est pas pour nous surprendre. Il est le gardien de 40 millions d’euros. Si le CCFD vient à disparaître ou à se réformer la manne s’évanouira au soleil de la vérité. Cela est impensable !

Circulez, il n’y a rien à voir ! Ce commandement est plus absolu que la loi et les prophètes. Aucun évêque n’a osé, à ce jour, le transgresser.

Messeigneurs, grâce à vous, à votre silence, la révolution politique, la révolution sociale, la révolution morale, la révolution intellectuelle et religieuse est financée dans le monde par les dons des catholiques français !



26/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres