Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Les rats quittent le navire socialiste - 4

 

Les rats quittent le navire socialiste - 4

 

Dans nos derniers articles, nous avons attiré l’attention sur les dangers des faux-frères : d’une part la Conférence des Evêques de France (CEF), son président encore en exercice, et ses séides ; d’autre part la création du groupe ESPRIT CIVIQUE.

Ce dernier, avatar des chrétiens progressistes, héritiers de l’idéologie de Mounier-Maritain, est comme nous l’avons dit un radeau de la méduse pour les chrétiens de gauche. Ceux-là qui ont porté le PS au pouvoir font mine de s’en désolidariser pour ne pas être entraînés dans sa chute inéluctable.

Ils avaient de la même façon quitté l’alliance avec les communistes en 1956 après l’invasion de la Hongrie tout en restant fidèles aux idéaux de la Révolution. Le serpent mue mais ne change pas. Avant de donner les noms de ces Kollabos, il faut revenir à une réalité plus épiscopale.

Comme nous l’avons écrit nous avons en face de nous tout l’appareil épiscopalo-médiatique et ses agents.

Rappelons-nous la déclaration historique de Mgr VINGT-TROIS : « Je n’ai jamais encouragé à la résistance ». Le cardinal souhaitait que les catholiques donnent leur opinion. C’est tendance avenue de Breteuil où on a surtout et sur tout des opinions.

Sauf que la résistance s’est affichée entre les tours de Notre –Dame. Le Président Hollande s’est insurgé contre l’emploi du mot « résistance » par la MPT rejoignant ainsi la politique de l’archevêque de Paris.

Que l’on se comprenne bien. Je ne fais pas ici le procès des évêques. Je constate que seulement une petite dizaine d’évêques, chacun dans son diocèse, s’est constitué DEFENSOR CIVITATIS, comme au temps des invasions barbares. A la face de la meute déchaînée des loges maçonniques et de leurs  complices, ils n’ont pas craint de proclamer la vérité, d’encourager les fidèles et pour certains de marcher avec eux. Ils sont l’honneur des évêques de l’Eglise catholiques de France.

Prions pour les autres, terrés dans leur maison épiscopale, se couvrant du parapluie de la Conférence des évêques, incapables de guider leur troupeau. Que Dieu leur donne la foi et le courage de la Foi !

Si la France se droitise, la CEF n’y est pour rien. Au contraire !

Quatre événements viennent confirmer cette constatation :

 Refus par LA CROIX de publier la réponse du Professeur d’ONORIO après le factum de Mgr d’Agens. (Perpiscopus 28 mai 2013, lire l’article refusé par la Croix)

Alerte de Mgr Aillet contre LA VIE- LE MONDE  (Salon Beige 4 juin 2013), qui se moque de l’enseignement officiel de l’Eglise (Mgr Aillet intervient car la grande majorité des lecteurs de cet hebdomadaire ne sait pas qu’il n’est pas catholique et que Malesherbes Publications SA , est la propriété du Groupe Le MONDE dont l’actionnaire principal est Pierre Bergé !). Dans le diocèse de Troyes des exemplaires gratuits sont à la disposition des fidèles dans de nombreuses églises ! Mgr Aillet a déjà été vilipendé mais sa dénonciation de LA VIE –LE MONDE va déchaîner la gauche chrétienne.

Mgr Brunin de la CEF,  président du Conseil Famille et société déclare qu’il faut poursuivre un dialogue dont il reconnaît, dans le même texte, qu’il n’existe pas ! (Perepiscopus 3 juin 2013). Il s’agit d’une communication que chaque évêque peut reprendre dans son bulletin diocésain. Il y a tout et le contraire de tout ce qui permet de choisir dans la prose de la Conférence et d’invoquer sa pseudo-autorité ! L’Eglise est en état permanent de dialogue… no limite ! Prenez connaissance du dossier :

http://petit.io/petition/avenir-de-la-culture/loi-taubira-les-catholiques-poignardes-dans-le-dos

De son côté le cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux n’hésite pas à suivre les traces du cardinal Vingt-Trois pour exalter les valeurs de la République. (Perepiscopus 2 juin 2013 –Se reporter impérativement à cet article car il est suivi d’une magistrale réponse de Michel de Jaeghere ) .

Deux cardinaux français sur trois  invoquent les Lumières. Il y a certainement un défaut dans cette bouillie intellectuelle. Le cardinal Ricard avait appelé à voter pour la constitution européenne du 29 mai 2005 qui refusait l’héritage chrétien. Il devait être distrait pour ne pas avoir lu l’article III-124 qui combat toute les discriminations fondée sur le sexe, la race… ou l’orientation sexuelle. Il était sans doute distrait en lisant l’article II-69 qui reconnaît le droit de se marier et de fonder une famille … sans dire ce qu’est une famille !

Oui, la constitution européenne est conforme à l’idéologie des Lumières.

Ceux qui promettaient naïvement que la victoire contre l’enfer socialiste était à portée de main n’ont certainement pas connaissance  du nombre et de la variété de leurs ennemis. Ceux que nous allons découvrir maintenant sont choyés, reconnus, et favorisés par tout l’appareil épiscopalo- médiatique. 

 

A suivre…

 

 



07/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres