Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Péronisation

« Péronisation »

                        

Chacun s'essaie à découvrir qu'elle est la philosophie ou la théologie du pape.

La recrudescence actuelle fait du pape un adepte du justicialisme. Cette idéologie est celle de Peron qui gouverna l'Argentine à deux reprises.

 

Peron est une sorte de mythe, et son gouvernement un âge d'or pour une partie de la société Argentine. Faisant du stop en Argentine en 1964, je fus embarqué dans un camion. J'ai toujours retenu ces mots du chauffeur : « Durante el reino de Peron los obreros estaban reyes ».

 

Les accents de la Joie de l'Evangile, reflétaient les grandes lignes sociales et anti- capitalistes du péronisme. Nous l'avons signalé en son temps.  Même référence citée pour certains passages de Lauda Si .Le voyage en Bolivie, en Equateur et au Paraguay avec l'appel aux luttes pour la justice a remis le péronisme à l'honneur comme inspiration de la pensée du pape.

 

Cette analyse est assez juste. Mais elle reste très insuffisante car elle omet complètement l'essentiel qui est la théologie du peuple de Lucio Gera, de Rafael Tello et Juan Carlos Scannone. Dans « Le pape qui vient de loin » nous avons commencé à donner quelques pistes.

 

Pour faire bref, voici une expression du journal argentin,« La Nacion » qui nous semble particulièrement pertinente.

Carlos Pagni étudie « La méthode Bergoglio pour gouverner ». Pour lui, le mieux est d'observer ce qu'il a fait à Buenos Aires, notamment avec les prêtres des bidonvilles : « Les prêtres des bidonvilles, écrit-il, n'étaient pas motivés par la théologie de la libération...Ils ne s'inspiraient pas des classiques Boff, Cardenal ou Frei Betto qui enseignement un 'croisement' entre le catholicisme et le marxisme, mais des argentins Lucio Gera et Rafael Tello qui péronisèrent, (peronizaron), cette doctrine.

 

Cette relation nous apparaît particulièrement heureuse en ce qu'elle indique la théologie de la libération comme source de la théologie du peuple,  branche argentine de la TdL, héritière du programme politico-social de Peron.

Evidemment le courant dominant est le courant libérationniste, le péronisme étant un habillage local, culturel argentin.



27/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres