Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Pour en finir avec Mgr Brunin

Pour en finir avec Mgr Brunin

 

Nous venons d'étudier en détail l'idéologie de Mgr Brunin. Ses interventions, ses choix, ceux de ses collaborateurs et ceux de la CEF, vérifient de la façon la plus décisive que les catholiques en France sont dominés et manipulés par une pseudo-autorité.

 

Nous en résumons ici les principaux éléments.

 

1 L'évolution de la société moderne impose à l'Eglise de ne pas se couper des masses déchristianisées.

 

2 L'Eglise doit donc être avant tout un instrument de dialogue pour plus de justice et d'humanité.

 

3 Les catholiques qui n'entrent pas dans ce schéma réducteur sont éliminés du dialogue pour avoir adopté une « posture politique ».

 

4 A la question, Faut-il dialoguer avec cette frange de catholiques, Mgr Brunin répond : « 

Déjà, pour dialoguer, il faut être deux, et accepter de situer ses échanges sur le terrain de la foi, pas sur celui des positions politiques. Mais dans notre communauté, il existe une multitude de courants et les frontières sont très floues. Il y a ceux qui sont résolument ouverts au dialogue avec la société, d'autres qui sont perdus face aux évolutions, et un noyau dur qui refuse le dialogue ».

 

Les catholiques qui défendent la loi naturelle et le mariage ; ceux qui défendent les droits des parents, ceux qui refusent le gender et les lois liberticides contre la famille en France et en Europe sont politisés.

 

5 Le faux raisonnement de Mgr Brunin :

 

Mgr B... : «  L'Eglise doit mener le dialogue c'est sa vocation, mais doit maintenir deux exigences : être en service d'humanité et au service d'une vérité dont elle est porteuse.

Cette équation complexe peut créer des tensions. Entre l'intransigeance de ceux qui veulent uniquement parler du dogme et la position de ceux qui veulent juste accompagner, il faut se tracer un chemin pastoral qui est une ligne de crête. »

 

Autrement dit ceux qui défendent l'ordre naturel qui combattent l'avortement  et l'euthanasie ne sont pas en service d'humanité !

 

Mgr B … «  Si l'on s'enferme dans l'affirmation de vérités et de principes, on risque d'adopter une attitude intransigeante qui forme ce que le pape appelle  la « douane pastorale », et qui dissuade les personnes pas forcément « dans les clous » de s'adresser à l'Eglise et d'y trouver un compagnonnage d'humanité ».

 

On appréciera à sa juste valeur le « compagnonnage d'humanité » qui est une forme  empruntée directement au langage maçonnique. Après s'être moqué de ceux qui combattent pour l’ordre naturel et surnaturel en leur collant une étiquette Mgr Brunin en appelle au pape pour les disqualifier.

La formule maçonnique a déjà été utilisée par Mgr Brunin dans le bulletin du diocèse du Havre n°16 de juin 2013.

Il posait la question suivante : « Comment faire pour que l’Eglise soit compagnonnage d’humanité et annonce de l’Evangile ? »

 

C’est proprement ahurisssant ! Quelle dialectique ignoble qui donne à penser que l’évangélisation n’humaniserait pas celui qui la reçoit !

 

Cher lecteur de ce blog, il n’y a que dans la littérature maçonnique ET NULLE PART AILLEURS que l’on trouve cet assemblage « compagnonnage » et « humanité ».

 

« L’Apprenti est encore, comme nous l’enseignent nos symboles, semblable à la pierre brute sur les rugosités de laquelle le maillet de l’éducation maçonnique a besoin de frapper à coups redoublés afin de la dégrossir, de la préparer à recevoir les contours géométriques, donnés plus tard durant le Compagnonnage, qui lui permettront de prendre enfin sa place dans l’édifice idéal qu’élève la Maçonnerie au Perfectionnement de l’Humanité ». (Rituel de la maçonnerie de Saint-Jean. Discours du F :. A Blatin, Convent du G :. O :. de France 1908). (Italique et majuscules dans le texte).

 

Le choix de Mgr Brunin est exactement celui de la maçonnerie le perfectionnement de l’humanité par le compagnonnage. On n’est alors plus étonné du tout par la présence des dames patronnesses de la CEF et de l’arrivée de Fabienne Brugère dont Mgr Brunin feint de croire (?) à l’innocence de sa philosophie de la sollicitude !

Relire :

 

http://blogs.rue89.nouvelobs.com/religion/2014/04/06/un-eveque-coince-entre-fideles-blesses-et-cathos-dextreme-droite-232629

 

CONCLUSION

 

Au moment où l’évêque de Troyes remplace les racines chrétiennes de l’Europe par « l’humanité » et que Mgr Brunin nous propose un programme directement inspiré par la franc-maçonnerie, le temps me semble venu de savoir ce qui se passe dans l’Eglise de France. Non pas en général, mais au niveau de la CEF, de ses services, de ses fonctionnaires et de ses réseaux. Comment une institution qui n’appartient pas à la hiérarchie voulue par le Christ pour son Eglise peut-elle imposer un tel charlatanisme idéologique et théologique aux fidèles ?

 

Comment les informateurs catholiques peuvent-ils encore se faire l’écho de ces turpitudes intellectuelles ?

 

 



04/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres