Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Flash actu !! Le CCFD m’accuserait de diffamation ?

Le CCFD m’accuserait de diffamation ?

 

Dans une brochure très largement inspirée par ce que nous avons publié « Le CCFD qu’est-ce ? », l’auteur Jacques Camredon, relayé par Riposte Catholique (que les lecteurs de ce blog connaissent bien), nous livre un document sans date et sans nom d’auteur qui émanerait du CCFD. L’auteur de la brochure ne donne aucune indication sur l’origine de sa découverte.

Voici ce texte :


"Attaques contre le CCFD-Terre Solidaire sur l’avortement

Eléments d’information

Des propos diffamatoires circulant sur internet cherchent à discréditer le CCFD-Terre Solidaire et les évêques de France. Ils reprochent au CCFD-Terre Solidaire de promouvoir l’avortement soit directement soit par son soutien à 3 organisations partenaires qui encourageraient l’avortement : le CAM et Equipo Pueblo au Mexique et Indeso Mujer en Argentine.

C’est faux !

Tout d’abord, il est totalement mensonger de dire que le CCFD-Terre Solidaire serait promoteur de l’avortement soit directement soit par médiation. Il n’existe dans aucun de ses écrits, Site internet, Magazine Faim et développement ou tout autre document produit par le CCFD-Terre Solidaire et dans ses positions une quelconque allusion allant dans ce sens.

Ensuite, les 3 organisations partenaires du CCFD-Terre Solidaire incriminées, le CAM et Equipo Pueblo au Mexique et Indeso Mujer en Argentine ne sont pas des organisations qui se donnent comme mission de promouvoir l’avortement. Concrètement, le CCFD-Terre Solidaire soutient le projet du CAM au Mexique qui vise à sensibiliser les citoyens d’un territoire à la gestion de l’eau. Il soutient le projet d’Indeso Mujer (organisation de soutien aux femmes en difficultés) d’accès à l’éducation et à la santé pour des communautés indigènes défavorisées. Enfin, il soutient le travail d’Equipo Pueblo en matière de formation citoyenne dans différentes municipalités du pays.

L’auteur de ces diffamations, Jean-Pierre Moreau, nous est tristement familier puisqu’il y a 30 ans il est entré en lutte médiatique contre le CCFD-Terre Solidaire à qui il reproche de défendre une vision progressiste de la foi et du monde. Ses attaques sont donc récurrentes, hier c’était sur le marxisme aujourd’hui sur l’avortement.

Ces propos sont relayés par des groupuscules caractérisés par leur extrémisme et leur sectarisme (Jean-Pierre Moreau s’attaque dans le dernier message en circulation au PS, à l’ACO, à la JOC, à la CFDT, à ATTAC et au Forum social mondial !).

La vision du monde qui transparaît des écrits de Jean-Pierre Moreau est, en effet, aux antipodes de la nôtre.

En réalité, le but est bien une nouvelle fois de diviser l’Eglise lorsqu’elle répond aux exigences d’un vrai partage.

Le CCFD-Terre Solidaire ne compte pas répondre à l’auteur de ces diffamations pour ne pas leur donner l’importance qu’elles ne méritent pas. En effet, ces allégations mensongères font mine d’ignorer la spécificité du mandat confié par l’Eglise de France au CCFD-Terre Solidaire.

Le CCFD-Terre Solidaire est mandaté par l’Eglise de France pour réfléchir et agir sur les mécanismes du développement et de la solidarité internationale.

Rappelons que le CCFD-Terre Solidaire a été créé en 1961 par des Mouvements et services d’Eglise et par l’Assemblée des Cardinaux et Archevêques (ACA) de France pour :

- sensibiliser les communautés chrétiennes et plus largement les citoyens à la nécessaire lutte contre la faim et la pauvreté dans les pays du Sud

- et pour collecter des fonds au moment du carême pour financer des projets de développement

 

Ce mandat été confirmé à Lourdes le 28 octobre 1988 par l’Assemblée plénière des évêques de France dans la Charte de la solidarité. Il vient d’être réaffirmé cette année lors de la messe à l’occasion des 50 ans du CCFD-Terre Solidaire par les différents messages du Pape, du Cardinal Vingt-Trois, président de la conférence des évêques de France et par Monseigneur Housset, président du Conseil national de la solidarité et de nombreux évêques à l’occasion des rassemblements régionaux.

Pendant que certains tentent de diviser l’Eglise, nous resterons concentrés sur le coeur de notre mission « Donner à manger aux affamés est un impératif éthique pour l’Eglise universelle qui répond aux enseignements de solidarité et de partage de son Fondateur, notre Seigneur Jésus. » (Benoît XVI, L’Amour dans la vérité)."

 

Ce texte, authentique ou non, appelle plusieurs remarques.

 

Tout d’abord, le style est tout à fait celui du CCFD.

Les arguments sont ceux habituellement présentés par le CCFD lorsque ses actions sont mises au grand jour.

Utilisation,  notamment, du parapluie du mandat épiscopal et de l’autorité des évêques.

Aucun propos diffamatoire n’est rapporté.

Le CCFD renonce à toute poursuite pour ne pas donner d’importance à ces diffamations … et aussi pour cacher le contenu de nos travaux.

En fait si ce texte émane bien du CCFD, on voit qu’il est l’œuvre d’un spécialiste. Il permet d’accuser anonymement. Le CCFD pourra toujours dire qu’il est étranger à ce document et éviter un procès dans lequel seraient révélés non seulement ses mensonges mais aussi son idéologie  sectaire.  

 

Nous comptons sur vous chers lecteurs pour nous aider à faire la lumière sur l’origine de ce document .



03/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres