Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

La sainteté selon Dom Columba Marmion

L'indigence théologique, spirituelle et intellectuelle de la dernière exortation apostolique, nous oblige à intervenir.

 

La crise de l'Eglise fait un devoir à chacun des baptisés de redresser ce qui est tordu, dévié, faussé, édulcoré et confus.

 

 

 

Voici quelques éléments tirés  de "Le Christ, vie de l'âme" de Dom Columba Marmion, pages 10 et 11.

 

"D'après la pensée de S. Paul, dont je vous ai cité les paroles en commençant, ce plan peut se ramener à trois grans traits: C'est sa sainteté que Dieu veut nous communiquer, "Dieu nous a choisi pour être des saints et irrépréhensibles" ; - cette sainteté consiste dans une vie de fils adoptifs, vie dont la grâce est le principe et le caractère surnaturel : "Dieu nous a prédestinés à être ses enfants d'adoption" :- enfin et surtout, ce mystère ineffable ne se réalise que "par le Christ Jésus".

 

Dieu nous veut saints : c'est sa volonté éternelle ; c'est pour cela qu'ils nous a élus: Elegit nos... UT essemus sancti et immaculati in conspectu ejus ( Eph I,4) . La volonté  de Dieu c'est votre sanctification" dit encore S. Paul : Haec est voluntas Dei sanctification vestra ( Thess IV, 3).

 

Dieu désire d'une volonté infinie que nous soyons saints ; il le veut, parce qu'il est saint lui-même ; parce qu'il a placé dans cette sanctification la gloire qu'il attend de nous (JN XV,8)  et la joie dont il désire nous rassasier ( JN XVI, 22). 

Mais qu'est-ce qu'"être saint"?. -  Nous sommes des créatures , notre sainteté n'existe que par une participation à celle de Dieu ; nous devons donc pour la comprendre remonter jusqu'à Dieu. Lui seul est saint par essence, ou plutôt, il est la sainteté même.

 

La sainteté est la perfection divine qui fait l'objet de l'éternelle contemplation des anges. Ouvrez le livre des Ecritures. Vous constaterez que, deux fois seulement , le ciel s'est entr'ouvert devant deux grands prophètes, l'un de l'Ancienne Alliance, l'autre de la Nouvelle, Isaïe et S. Jean. Et qu'ont-ils vu ? Qu'ont-ils entendu ? Tous deux ont vu Dieu dans sa gloire, tous deux ont vu les esprits célestes entourer son trône, tous deux les ont entendus chanter sans fin, non la beauté de Dieu, ni sa miséricorde, ni sa justice, ni sa grandeur, - mais sa sainteté : Sanctus, Sanctus, Sanctus, Dominus Deus exercituum; plena est omnis terra gloria ejus. (Isa VI, 3 --- Apoc IV ,8).

 

 

 

Comme elle est belle et sublime notre religion catholique, nous la devons à nos frères dans la foi  !

 



12/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres