Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Le grand bazard de la Doctrine de la foi

TEXTE OFFICIEL  DONNE PAR ZENIT

 

« Dans sa dernière Session plénière qui s’est déroulée du 19 au 22 février 2018, la Conférence épiscopale allemande a traité un Subside pastoral intitulé “Cheminer avec le Christ – sur les traces de l’unité. Mariages mixtes et participation commune à l’Eucharistie”. Plus des trois-quarts des membres de la Conférence épiscopale ont approuvé ce texte. Un nombre non-indifférent de pasteurs – parmi lesquels sept évêques diocésains – ne se sont pas sentis en mesure, pour des raisons variées, de donner leur accord. Ces sept évêques se sont adressés à la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), au Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et au Conseil pontifical pour les textes législatifs. Selon le désir du pape François, un échange entre certains évêques, avec des responsables du saint-Siège, a été fixé.

 

 

Cet échange, qui a eu lieu le 3 mai 2018 au siège de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a vu la participation des évêques allemands suivants : le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising et président de la Conférence épiscopale allemande ; le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne ; Mgr Felix Genn, évêque de Münster; Mgr Karl-Heinz Wiesemann, évêque de Spire et président de la Commission doctrinale de la Conférence épiscopale allemande ; Mgr Rudolf Voderholzer, évêque de Ratisbonne et vice-président de la Commission doctrinale de la Conférence épiscopale allemande ; Mgr Gerhard Feige, évêque de Magdebourg et président de la Commission pour l’œcuménisme de la Conférence épiscopale allemande ; le p. Hans Langendörfer, S.I., secrétaire de la Conférence épiscopale allemande.

Du côté du Saint-Siège, étaient présents : l’archevêque Luis F. Ladaria, S.I., préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi ; le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens ; Mgr Markus Graulich, S.D.B., sous-secrétaire du Conseil pontifical pour les textes législatifs ; le p. Hermann Geissler, F.S.O., chef de bureau auprès de la CDF.

 

 

Au cours des échanges, qui se sont déroulés en allemand, Mgr Ladaria a indiqué que le pape François apprécie l’engagement œcuménique des évêques allemands et leur demande de trouver, dans un esprit de communion ecclésiale, une solution si possible unanime. Divers points de vue ont été discutés : par exemple le rapport entre la question et la foi ainsi que le soin pastoral, son importance pour l’Eglise universelle et sa dimension juridique. Mgr Ladaria informera le pape du contenu de l’échange. La rencontre s’est déroulée dans une atmosphère cordiale et fraternelle. »

 

Le pape ne demande pas une réponse conforme à  la doctrine  catholique et la foi de l'Eglise  mais une solution si possible unanime. L'archevêque Ladaria compte les points ! S'il se soumet au diktat pontifical il se déhonore ! Le père Langendörfer, jésuite aussi, est là pour lui faire comprendre qu'il ne fait que de la figuration. Le patron c'est le tandem Marx-Bergoglio qui veut donner aux Conférence épiscopales des pouvoirs doctrinaux. L'occasion est trop belle. On va assister à un spectacle grandiose !

 

 



04/05/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres