Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Le pape discerne-t-il encore le Corps du Christ ?

Mariages mixtes et eucharistie: une réflexion à l’ordre du jour cette semaine au Vatican

Une question « centrale pour la foi et pour l’unité de l’Eglise »

 

Information parue sur ZENIT ! Plus qu'un long discours cette information en dit long sur l'état de l'Eglise et la déroute pontificale !

Le dicastère compétent réunit une commission sur un sujet central pour la foi et l'unité de l'Eglise. Ce qui relève de sa compétence et est signé par le pape devient un débat, un dialogue, un compromis,  ou Dieu sait quoi !

S'il y a vote les évêques catholiques sont en nombre inférieur ; la solution unique est par avance refusée , Marx n'ira pas à Canossa !

Le pape laissera tout le monde se débrouiller : la conférence allemande continuera d'affirmer sa volonté mais laissera les évêques catholiques libres pour des motifs pastoraux !

 

Ainsi va l'Eglise  bergoglienne, ...sauf si le Saint-Esprit s'en mêle. On touche à ce qu'il y a de plus sacré dans l'Eglise. Le pape discerne-t-il encore le corps du Christ. Nous n'allons pas tarder à le savoir !

 

 

La possibilité ou non « d’un accès à l’eucharistie pour les époux non-catholiques au sein de mariages mixtes », c’est-à-dire quand le conjoint a été baptisé dans une autre confession chrétienne, sera au centre d’une rencontre, jeudi prochain, 3 mai 2018, au Vatican.

C’est ce qu’indique, ce 30 avril, un communiqué, en italien, de la Salle de presse du Saint-Siège.

Un groupe de cardinaux et d’évêques allemands viendront en effet rencontrer plusieurs chefs de dicastères et des officials de la curie romaine sur cette question.

 

Radio Vatican en français rappelle que, le  22 mars dernier, les archevêques de Cologne et Bamberg et les évêques d’Augsbourg, Eichstätt, Görlitz, Passau et Ratisbonne ont écrit une lettre commune au président du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des Chrétiens, le cardinal Koch, et au préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Mgr Ladaria, pour demander si une telle question pouvait être du ressort « d’une Conférence épiscopale nationale » ou de l’Eglise universelle.

 

Le président de la Conférence épiscopale allemande, le cardinal Reinhard Marx, s’est étonné des doutes exprimés par les sept signataires puisque le texte avait été approuvé par l’assemblée des évêques.

En effet, à l’occasion de leur dernière assemblée plénière à Ingolstadt, un mois plus tôt, le 20 février, une majorité des deux tiers avait adopté un texte « pour une main tendue pastorale » afin de rendre possible la Communion des chrétiens ayant épousé des catholiques lors de mariages « mixtes », mais à deux conditions: au cas par cas et après un long examen en dialogue avec le prêtre ou une personne chargée de ce dialogue.

Justement, la rencontre de jeudi prochain aura pour objectif, indique la même source, « d’éviter des ‘exceptions’ nationales » lorsqu’il s’agit de « questions aussi centrales pour la foi et l’unité de l’Eglise », et d’arriver à « une solution unique et applicable universellement ».

 

La délégation allemande est composée du card. Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising et président de la Conférence épiscopale allemande; le card. Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne; Mgr Felix Genn, évêque de Münster; Mgr Karl-Heinz Wiesemann, évêque de Speyer et président de la Commission doctrinale de la Conférence épiscopale allemande; Mgr Rudolf  Voderholzer, évêque de Ratisbonne, vice-président de la Commission doctrinale de la Conférence épiscopale allemande; Mgr Gerhard Feige, évêque de Magdebourg et président de la Commission pour l’œcuménisme de la Conférence épiscopale allemande; le père Hans Langendörfer, S.I., Secrétaire général de la Conférence épiscopale allemande.

 

Les chefs de dicastères et les officials sont: Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer, S.I., espagnol, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi; le card. Kurt Koch, suisse, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens; Mgr Markus Graulich, S.D.B., sous-secrétaire du Conseil pontifical pour les textes législatifs; le p. Hermann Geissler, F.S.O.,  de la section doctrinale de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

 

 

 



01/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres