Le Terrorisme pastoral

Le Terrorisme pastoral

Monique Baujard - Les leçons de la victoire du 13 mars -quatrième partie

Monique Baujard - Les leçons de la victoire du 13 mars – quatrième partie.

 

 

Monique Baujard a été nommée par le  Conseil permanent de l’épiscopat sur proposition de Mgr Descubes (La famille n’existe pas ; les familles, oui) au poste de directrice du Service National Famille et Société, en décembre 2008. Elle a été maintenue à ce poste lors de l’arrivée au gouvernement de la CEF par le nouveau président, Mgr Pontier, Mgr Brunin étant successeur de Mgr Descubes. (Voir nos articles : Evêque c’est par toi que je meurs). Elle est aussi membre de l’équipe pastorale de Port Marly.

 

La mission de ce service, SNFS, est proprement ahurissante :

 

« Le conseil pour les questions familiales et sociales confie au Service National Famille et Société, des missions dans les domaines suivants :

• Famille
• Politique, Economie, Europe
• Santé
• Justice
• Environnement et Modes de vie
• Tourisme et Loisirs

Toutes ces réalités sont à prendre dans leur dimension nationale, européenne et mondiale ».

 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser au vu du retentissement de l’affaire Fabienne Brugère et de la réaction de Monique Baujard (MB), ce n’est pas cette dernière qui est en charge des affaires de la famille mais une religieuse : Sœur Laure Denès.

Monique Baujard est certes la patronne du dispositif épiscopal mais sa « spécialité » c’est : Politique, Economie et Europe.

Lorsque l’on sait cela, on comprend que l’affaire Brugère est avant tout une affaire politique. Et qu’elle a été traitée comme telle par MB.

 

Pas facile de savoir qui est Monique Baujard. Et on peut dire que la transparence n’est pas la caractéristique de la CEF. Voici la courte note de la CEF :

 

Avocat au barreau de Paris, Monique Baujard connaît bien la Conférence des Evêques de France pour y avoir été six ans chargée de mission. A ce titre, elle a pu intervenir auprès de la présidence et du secrétariat général, participer à divers groupes de travail épiscopaux. ( lesquels ?).

Chargée de relations avec le Parlement européen à la COMECE (Commission des épiscopats de la communauté européenne) à Bruxelles d'octobre 2006 à juillet 2007, elle était, depuis octobre 2008, déléguée vicariale à la communication au vicariat de Bruxelles.

(On en sait davantage sur Fabienne Brugère (PS) et Sylvie Goulard (MODEM)).
 

 

C’est tout ! On peut aussi savoir qu’elle est mariée et qu’elle a quatre enfants. Elle a été dix ans avocat au barreau de Paris. Par recoupement cette période doit s’établir de 1989 à 1999. A cette date, elle a déjà commencé des études de théologie lorsqu’elle entre au secrétariat général de la CEF. Elle est entre autre au Comité consultatif en matière d’abus sexuels sur mineur. Elle s’occupe aussi des relations avec le parlement européen. La date de son départ est inconnue.

Mais on retrouve sa trace en 2006  à Bruxelles où elle dit être restée trois ans. Elle est alors une des secrétaires de la COMECE (Elle y côtoie pendant ces trois ans Mgr Simon qui en est le vice-président). En 2007 elle obtient un master en théologie à Louvain. (Cette université devenue un repaire de gauchistes notamment sous l’influence du chanoine marxiste François Houtard). Elle rédige des articles dans le bulletin bilingue de l’Eglise catholique Bruxelles.

Il faut dire qu’à ce moment elle est presque chez elle puisqu’elle est née à Bois- le- Duc en Hollande et qu’elle est parfaitement bilingue A Bruxelles elle porte d’ailleurs son nom de jeune fille ajouté à celui de son mari : Baujard-Wijffels . Au Pays-Bas elle est présentée comme théologienne et juriste.

Proche d’Alain Lamassoure, UMP-PPE, elle donne, le 3 octobre 2006 une conférence à Bois-le-Duc qui révèle ses attaches politiques, « Croire en l’Europe, un défi ».

 

« Ce m’est un grand plaisir d’être dans ma ville natale pour vous parler de « Croire en l’Europe ». Ville natale que j’ai laissée il y a plus e trente ans…Néerlandaise, mariée à un français et mère de quatre enfants qui ont la double nationalité. Bilingue, je ne peux être qu’une européenne convaincue ». Elle attend de l’Eglise une action non seulement institutionnelle mais aussi un engagement concret de chaque chrétien en faveur de l’Europe.

C’est la première fois à notre connaissance qu’elle cite l’évêque de Rotterdam et sa théorie des trois « S », Spiritualité, Solidarité Sobriété, qu’elle reprendra postérieurement dans d’autres conférences lorsqu’elle interviendra comme directrice de CFS. (Bordeaux 11-12 décembre 2010)

 

Cette conférence, prononcée devant l’Association Catholique pour l’oecuménisme contient en substance toute la philosophie de l’histoire de Monique Baujard, celle qui sous-tend toute son action, tous ses discours : le monde change donc il faut s’adapter. C’est vrai pour le monde, pour l’économie, pour l’Eglise, pour la famille… pour le genre !

Voici ce qu’elle déclare au MONDE, le 19 mars 2014 :

 

« C'est vrai qu'aujourd'hui, tout ce qui touche au “genre” est agité comme un épouvantail et présenté comme le diable par certains courants », constate Monique Baujard, directrice du service national Famille et société, qui déplore un manque de connaissance sur ce concept. « Mais on ne peut pas faire comme si ces peurs n'existaient pas, défend-elle. Nous avons préféré la patience à l'affrontement. C'est un pas de côté, pas un pas en arrière. » (souligné par nous).

 

 

Pour être définitivement convaincu du rôle de Monique Baujard au sein de la CEF, il faut savoir qu’elle intervient pour les présidentielles de 2012  aux côtés de…Sylvie Goulard (modem), d’Etienne Pinte député UMP, (pro-avortement de longue date qui a  voté contre le mariage pour tous)  et de François Soulages, président du Secours catholique, membre du PS, (sous l’égide du Pèlerin et des Facultés jésuites de Sèvres). 

 

Il faudrait ajouter à ce duo Anne Lannegrace. On se reportera à Riposte Catholique

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/relativisme/a-cote-de-monique-baujard-anne-lannegrace

C’est l’adjointe de Monique Baujard au SNFS!

 

Toutes ces dames sont présentes à tous les étages dans tout l’appareil épiscopalo-médiatique.



23/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 129 autres membres